Le spectacle

Australie, 1882. Un groupe des colons du Nord de l’Italie fonde le premier village italien sur le continent. Le nom du village transmis de père en fils est Cèa Venessia, Petite Vénètie, parce qu il doit rappeler dans les cœurs des colons leur maison perdue. Même si le nom officiel est devenu New Italy, un berceau de l’immigration italienne en Australie. Le spectacle raconte en effet l’histoire des migrants et de leur voyage. Ce sont les Tomè, les Nardi, les Bellotto, les Roder, les Antoniolli, les Piccoli et beaucoup d’autres qui, poussés par la faim et la pauvreté, ont été les victimes de fausses promesses du Marquis De Rays, un noble français. Ils ont laissé une plaine agricole desespérée derrière eux  pour commencer un nouveau voyage. Arrivés à Barcelone avec des moyens de fortune, ils sont montés à bord d'un tas de rouille vers la Nouvelle France, terre de lait et miel. Inutile de dire qu'ils n’y trouveront ni lait, ni miel. 

Le point de vue est celui de Giacomo Piccoli, jeune garçon d’Orsago, un petit village dans la Vénètie. Il quitte sa maison, le coeur plein d'espoir et avec la passion aveugle de celui qui a vécu seulement dans la pauvreté et qui est sûr que “la vie peut être mieux que ça!". 

 

Notes de mise en scène

Entre le 1876 et le 1978, 4 millions et 439 mille personnes de la Vénétie laissèrent leur maison à la recherche de fortune. Amériques, Brésil, Argentine, Canada et Australie étaient les routes les plus voyagées. Il y a quelques années j’ai visité cette petite colonie, New Italy. J’ai parlé avec des hommes et des femmes immigrés et cette histoire s’est déposée dans mon cœur, comme une “bronsa cuerta” (braise couverte en dialecte du Veneto), prête à s’enflammer. Stefano Rota a soufflé sur les cendres pour raviver son feu. Nous deux avons beaucoup aimé les causes, le contexte historique et l’incroyable odyssée de nos ancêtres vers un nouveau continent. 

Finalement un récit populaire est né, comique et dramatique en même temps. C’est un doux-amer “filò” (une tradition passée de l’Italie du Nord: les paysans se retrouvaient le soir dans les étables pour parler, jouer et écouter des récits, légendes, histoires,..) et le langage a librement emprunté aux dialectes de toutes les régions d’Italie, de  France, à l'imagination et des célèbres poètes qui ont chanté notre terre. 

 

Marco Zoppello

Finalement un récit populaire est né, comique et dramatique en même temps.

Prochainement

luglio 2021

12lug21:30Cea Venessia21:30 Teatro all'aperto Campo della Marta, Stradella Posta Vecchia, 11 - Cittadella (PD)Scheda spettacolo

16lug20:30Cea Venessia20:30 Milies, Segusino (TV)Scheda spettacolo

28lug21:00Cea Venessia21:00 Villa Mocenigo, Alvisopoli - Fossalta di Portogruaro (VE)Scheda spettacolo

29lug21:00Cea Venessia21:00 Piazza Mazzini, Camponogara (VE)Scheda spettacolo

31lug21:15Cea Venessia21:15 Camerata Cornello, Camerata Cornello - Cornello del Tasso (BG)Scheda spettacolo

Artistes & équipe créative

avec Stefano Rota
Scénographie: Alberto Nonnato
Costumes: Lauretta Salvagnin
Musiques originales: Enrico Milani et Matteo Minotto
Lumière: Matteo Pozzobon

texte et mise en scène Marco Zoppello

production
StivalaccioTeatro / Teatro Stabile del Veneto “Carlo Goldoni” / OperaEstate Festival